• RENE BOUSQUET

    Ce nom vous rappelle quelqu'un ? Peut-être pas ! 

    En admettant que, par des chemins détournés, l'héritière Béthencourt ait financé, en partie la campagne de Nicolas SARKOZY, ce qui est interdit bien sûr (par ceux en place).Où serait le problème, puisque ce ne sont que des fonds issus de dividendes d'une famille capitaliste dont les sociétés font leurs bénéfices à plus de 75% hors de France. Et, personnellement je pense que la famille Béthencourt est tout à fait honnête et représentative de la France qui gagne !

    Par contre, quand il s'agit de RENE BOUSQUET : 

    Jusqu'en 1991, René Bousquet était quasiment inconnu du grand public. Pourtant, cet ancien secrétaire général de la police de VICHY est responsable de près de 60.000 déportations de juifs français.

    DEVONS NOUS PARLER D'EPISODE DE VIE DE BOUSQUET ou de MITTERRAND

    DEVONS NOUS PARLER D'EPISODE DE VIE DE BOUSQUET ou de MITTERRAND

    DEVONS NOUS PARLER D'EPISODE DE VIE DE BOUSQUET ou de MITTERRAND

    DEVONS NOUS PARLER D'EPISODE DE VIE DE BOUSQUET ou de MITTERRAND

    Pourquoi a-t-il été relevé de sa peine (mort puis prison à vie) et rétabli dans son honneur au cours du procès de 1949 ?

    Pourquoi a-t-il été "oublié" pendant près de quarante ans ?

    Comment a-t-il su attirer l'amitié d'hommes politiques français  comme Albert Sarraut, Jean Baylet et François Mitterrand ?

    (entre autre)

     

    Petit retour sur la vie de René Bousquet qui fut assassiné le 8 Juin 1993, à la veille de son procès (bizarre non ?),

    par le "déséquilibré" Christian DIDIER.

     

    1- A 22 ans, il est chef adjoint du cabinet de Pierre Cathala ministre radical-socialiste de l'Intérieur.

    2 - En 1933, il est sous-préfet.

    3 - En 1935, il est directeur du cabinet du ministre de l'agriculture.

    4 - En 1936, Roger Salengro, Ministre de l'Intérieur du front populaire, lui confie la responsabilité du fichier centrale à la Sûreté Nationale.

    5 - En Avril 1938, Albert Sarraut, Ministre de l'Intérieur, le nomme Sous-préfet de Vitry-le-François, dans la Marne.

    6 - En 1939, il devient Secrétaire Général de la Préfecture de Châlons-sur-Marne.

    7 - En 1940, il devient Préfet de la Marne sous Philippe Pétain juste après l'Armistice.

     

    Après la guerre, René BOUSQUET se retrouva, opportunément, être l'avant dernier Français à comparaitre devant la Haute Cour de Justice en 1949, période où l'épuration était à bout de souffle.

     

    De fait l'opinion, était plutôt préoccupée par la guerre froide et les nouveaux problèmes nés de la reconstruction. La réalité et la spécificité du génocide des Juifs manquait, dans la conscience populaire de visibilité et la communauté Juive se retrouvait plus installée dans la mémoire douloureuse que dans la revendication intransigeante d'une justice exemplaire pour les crimes perpétrés à son encontre. La place faite dans les médias d'après guerre aux rafles de l'été 1942 fut de ce fait relativement limitée. [Journaux de l'époque]

     

    Enfin, une accusation sans zèle, combinée à une défense habile et percutante, firent le reste ! Au terme d'un procès de trois jours, René Bousquet fut acquitté par la Haute Cour de Justice du "chef d'atteinte aux intérêts de la défense nationale " sanction frappant automatiquement tous ceux qui avaient accepté de participer aux gouvernements de VICHY et condamné à la peine, ridicule de

    Cinq ans de dégradation nationale

     

    Mais il en fut immédiatement relevé pour avoir participé de façon active et soutenu la résistance contre l'occupant [minutes du Tribunal]

     

    OUPS DE OUPS !

     

    Ecarté de la haute fonction publique, René Bousquet n'en allait pas moins poursuivre une brillante carrière dans la Presse et à la Banque d'Indochine où il fut recruté par Jean Laurent, ancien chef de cabinet que Jean-Paul Martin, son ancien collaborateur à Vichy, devenu directeur de cabinet du Ministre de l'Outre-Mer...

    ...François MITTERRAND...

    ...qui, sans se connaitre formellement, en savaient déjà beaucoup l'un sur l'autre (je te tiens par la barbichette...)

    En effet, c'est sur instruction de René Bousquet que Jean-Paul Martin évita à François Mitterrand l'arrestation par la Gestapo. Les forts liens constitués entre les deux compères datent de cette période de la guerre !

     

    8 - En 1957, le Conseil d'Etat consentit à lui rendre sa Légion d'Honneur et à partir de là, l'ancien Secrétaire Général de la police de Vichy fut même amnistié le 17 Janvier 1958.

    9 - En 1958 se relança dans la politique à l'occasion des élections législatives comme candidat soutenu par l'UDSR (Union démocratique et socialiste de la Résistance) dans la troisième circonscription de la Marne. Mais c'est un UNR qui fut élu (comme les trois autres circonscription de la marne)

    10 - En 1965, René Bousquet soutint et apporta son concours financier (Tiens ? D'où vient ce fric ?) au candidat François MITTERRAND contre le GENERAL DE GAULLE

    11 - En 1974 il recommença à soutenir François Mitterrand contre Valéry GISCARD d'ESTAING. Au prix des campagnes électorales, il devait lui rester encore beaucoup. Mais d'où venait tout ce fric ?

     

    NOTA : A cette époque, la législation sur le financement des partis politique était assez vague et les partis de Gauche rencontraient des difficultés alors que ceux de droite bénéficiaient très logiquement du soutien du patronat. 

     

    Une photographe, en 1974, témoigne de ces contacts entre les deux hommes, réunis en compagnie de Jean Paul Martin autour d'une tablée familiale dans la ferme de Latché.

     

    12 - Le 8 juin 1993, il est assassiné par Christian DIDIER de cinq balles et celui-ci, dans la foulée, appelle toutes les rédactions de Paris pour une conférence de presse, se signalant ainsi aux forces de l'ordre.

     

    DEVONS NOUS PARLER D'EPISODE DE VIE DE BOUSQUET ou de MITTERRAND

    Christian Didier est condamné par la cour d'assise de paris en Novembre 1995 à dix ans de prison, juste avant des révélations de René Bousquet.

    (Serait-ce des révélations gênantes pour François Mitterrand ?)

    Toujours est-il que Christian Didier fut libéré le 24 février 2000 (soit 5 de prison). Le conseil municipal de sa ville natale adopte d'ailleurs une requête demandant l'indulgence de la Cour d'Assise de Paris à son égard ! Didier aurait voulu venger les victimes des meurtriers nazis à travers la personnalité de Bousquet ! 

     

    Nota : Christian DIDIER était notamment défendu par Arnaud MONTEBOURG     (commis d'office ?)

     

    NDLR : Autant de magnanimité serait-elle du à une réelle reconnaissance, par remords, de la Justice Française pour avoir exécuté un meurtrier collaborateur des nazis ou soit que François Mitterrand l'aurait missionné pour cette tâche, afin de ne pas dévoiler des secrets l'impliquant  directement

     

    Pourtant, François MITTERRAND jouit toujours d'une certaine considération des Français puisqu'il est toujours le deuxième plus Grand Président de la Cinquième République Française, encore en 2018.........Les Français ont vraiment LA MEMOIRE COURTE 


    2 commentaires
  • QUI EST-CE   KHAYYAM ?

               Omar Khayyām (18 mai 1048 à Nichapur en Perse - 4 décembre 1131) est un écrivain et savant persan. On trouve son nom orthographié Omar Khayam dans les traductions d'Armand Robin (1958) ou de M. F. Farzaneh et Jean Malaplate (dans l'édition critique de Sadegh Hedayat, Corti, 1993). Sa date de naissance est supposée. Ses poèmes sont principalement écrits en persan alors que ses traités scientifiques le sont en arabe.

                La vie de Khayyam est entourée de mystère, et la rareté des sources disponibles empêche de la retracer avec précision. Des chercheurs pensent généralement qu’Omar Khayyam est né dans une famille d'artisans de Nichapur (le nom de Khayyam suggère que son père était fabricant de tentes). Il a passé son enfance dans la ville de Balhi, où il étudie sous la direction du cheik Mohammad Mansuri, un des savants les plus célèbres de son temps. Dans sa jeunesse, Omar Khayyām étudie aussi sous la direction de l'imam Mowaffak de Nishapur, considéré comme le meilleur professeur du Khorassan.

                En 1074, il est invité par le sultan seldjoukide Mālikshāh Jalāl al-Dīn à Ispahan pour entreprendre la réforme du calendrier solaire à laquelle il consacrera cinq années, et organiser des observations astronomiques. À la mort de Mālikshāh, il tombe en disgrâce. Il est possible que certains de ses poèmes non orthodoxes en soient la cause. Pour couper court à tout soupçon, il entreprend alors un pèlerinage à la Mecque. On le retrouve plus tard à Merv alors capitale de l'empire des Seldjoukides. Il finit ensuite ses jours à Nishapur. [Wikipedia]

    Vous n'êtes pas obligé de tout lire ! 

    QUI EST-CE   KHAYYAM ?

    Mathématicien et astronome :

             Omar Khayyam est considéré comme  l'un des grands mathématiciens du Moyen Âge. Mais ses travaux algébriques ne furent connus en Europe qu'au XIXe siècle.

             On lui doit deux traités importants dans l'histoire des mathématiques. Dans le domaine de la physique, Khayyam s'est intéressé au problème de la balance et de la détermination de la composition des alliages. N'oublions pas que nous sommes au 11éme siècle, à l'époque du capétien Louis VI  le Gros ! 

    Poète et philosophe :

            Ses poèmes sont appelés rubaiyat, ce qui signifie "quatrains". Les quatrains de Khayyam, souvent cités en Occident pour leur scepticisme, recèleraient, selon Idries Shah, des "perles mystiques", faisant de Khayyam un soufi *. Il aurait prôné l'ivresse de Dieu (et pas que), et se disait infidèle mais croyant. Au-delà du premier degré hédoniste, les quatrains auraient donc selon ce commentateur une dimension mystique.

    * : Un musulman qui oublie un peu Allah pour suivre un Grand Saint. Un peu comme ceux qui prient Saint François d'Assise exclusivement.

    QUI EST-CE   KHAYYAM ?

    Beaucoup de contemporains le citent, aussi bien en mathématique qu'en philosophie et même en poésie !

    Pour moi Khayyam devait avoir une immense notoriété auprès des ayatollahs chiites. Il était à la limite du blasphème, il buvait du vin et ne croyait pas au paradis. Lisez ses quatrains

    (au moins ceux que l'on retrouve dans les encyclopédies) 

    (CLIII)

    "Puisque notre sort, ici-bas, est de souffrir puis de mourir,
    ne devons-nous pas souhaiter de rendre le plus tôt possible à la terre notre corps misérable ?
    Et notre âme, qu'Allah attend pour la juger selon ses mérites, dites-vous ?
    Je vous répondrai là-dessus quand j'aurai été renseigné par quelqu'un revenant de chez les morts."


    16 commentaires
  • PRESIDENT VA-T-EN GUERRE !

    CE NE SONT PAS NOS GILETS JAUNES QUI SONT VIOLENTS !

    CEUX QUI CRITIQUENT L'EXPLOSION DU PEUPLE DEVRAIENT CHERCHER QUI A ALLUME LA MÈCHE !

     


    12 commentaires
  • CENTRALES AU THORIUM !.......QUOI DE NEUF ?

    Pendant la campagne électorale de 2017, j'ai envoyé (pour la 5éme fois), ce document aux principaux candidats, dans l'espoir d'avoir une "toute petite" réponse. Que nenni, ils s'en foutent  carrément, sans exception !

     

    LES CENTRALES NUCLÉAIRE AU THORIUM

    Les campagnes électorales, quelles qu'elles soient, survole complètement le problème de l'énergie du futur ! Allons-nous construire des réacteurs EPR, des centrales au charbon, des génératrices au gaz naturel, des éoliennes ou des centrales à cellules photovoltaïques ? Ceux qui ont peur, se posent toujours des questions et ceux qui n'ont pas peur foncent !

    Les deux point de vue sont cons !

    Je reviens donc, sur le principe des centrales au Thorium !

    Les centrales nucléaires actuelles qui fonctionnent sous haute pression avec de l'uranium enrichi, basée sur la fission exothermique de l'Uranium 235, ne sont pas les seuls modèles de centrales nucléaires.

    Il y a plusieurs systèmes possibles, plus au moins performants et plus ou moins dangereux. Le système EPR que nous utilisons actuellement n'est pas le plus performant et est le plus dangereux.

    La lourdeurs du développement des technologie nucléaires et les lobbys nous ont "verrouillé" sur l'EPR à l'URANIUM 235 !

    Conçu, dès l'origine pour fabriquer des bombes "A", puis amélioré pour être embarqué sur des sous-marins ou des porte-avions, des milieux où la compacité est reine, ces EPR (peu encombrants) et par son histoire déjà éprouvé et fiabilisée ce "monstre" s'est imposé (sans condition).

    Pourtant, sur terre, sans contrainte réelle d'encombrement, le...

    ...REACTEUR LIQUIDE AU THORIUM...

    ...était parfaitement envisageable !

    CENTRALES AU THORIUM !.......QUOI DE NEUF ?

    Celui-ci fonctionne selon le même principe de base que tout réacteur nucléaire, mais en pratique sans danger (ou presque) et d'un rendement bien supérieur à savoir :

    - 1     Les ressources en thorium 232 (non radioactif) sont très importantes et ce minerai est entièrement utilisables

             Alors que l'Uranium 235  utilisé dans les EPR ne correspond qu'à  0,7%  de l'Uranium 238 extrait des mines.

    - 2     Le Thorium injecté dans les réacteurs à sels liquides et bombardé (ponctuellement) par des neutrons issus des première réactions. Il se transforme, pour l'occasion en uranium 233 (radioactif pour l'occasion) qui dégage de l'énergie qui chauffe les 800t de sel liquide (énergie pour faire de la vapeur secondaire surchauffée)

                Alors que dans les EPR les 113 à 144t de combustible sont chargés dès le départ et produisent  (sous contrôle ?) de la vapeur primaire surchauffée. Toute la charge est changée et recyclée à terme.

    - 3     Le rendement d'une centrale au Thorium est NETTEMENT supérieure à celui d'une centrale à Uranium 235.

    - 4     Il n'y a pas besoin de monter en pression la cuve de sel liquide, le réacteur fonctionne à la pression atmosphérique.

             Alors que les EPR fonctionnent à la pression de 155 bars, et à cette pression, la moindre fuite est catastrophique !

    - 5     Le thorium injecté (par petite quantité) barbote dans une soupe de sel fondu à 800°C, mais c'est une température industriellement praticable (Haut fourneaux et cubilots)

    - 6     Le Thorium est injecté au fur et à mesure  en fonction des besoins et au rythme nécessaire et, de la même façon, les déchets sont extrais du réacteur sans problème. Il n'y a donc que très peu de matière fissible et déchets dans l'enceinte en activité du réacteur en marche.

             Alors que dans un EPR, il y a toute la charge, du début jusqu'à la fin !

    - 7     Le réacteur au Thorium ne peut pas s'emballer, il suffit de couper l'alimentation de poudre de thorium pour que le réacteur s'arrête.

             Alors que dans un EPR il faudra en permanence refroidir la charge complète jusqu'à son extinction en production commerciale ou pas (Tchernobyl et Fukushima)

    - 8     Les matériaux produits sont, à toute phase de fonctionnement, très difficilement transformable en Bombe A (pas comme sur les EPR). Et donc une prolifération de matière fissible quasiment impossible.

    - 9     Les centrales au thorium produit environ 10.000 fois moins d'éléments transuraniens (déchets fortement radioactifs) que les EPR.

    - 10   Pas de problème de refroidissement, la cuve peut se vider par gravité à la pression atmosphérique dans une fosse prévue à cet effet.

     

    Un énergie nucléaire propre (ou presque) et sans danger ? Ce serait trop beau pour être vrai !.....Et pourtant s'il n'y avait pas ces obstacles :

     

    A / Une phase liquide qui est inhabituelle pour cette profession

    B / Une température liquide encore inconnue dans la profession (mais pas chez les métallurgistes)

    C / Une forte résistance au changement des constructeurs Européens et Américains !..........Et des lobbys peut-être ?

     

    Quant aux coûts de construction, je n'en ai aucune idée, je dirais naïvement que, si les mesures de sécurité sont réduites au minimum, le réacteur au thorium étant structurellement sûr, cela se ressentira sur le coût de construction.

    Doit-on investir dans ce système au lieu des EPR chers et dangereux ? Au lieu des Eoliennes et de panneau solaires ? Ou même les trois ?

    Au moins la question devrait se poser !......Non ?

    [avec le concours de Science & Vie de Novembre 2011]


    6 commentaires
  • Connaissez-vous Alfred Jarry ?........Non, peut-être !

    Mais vous connaissez UBU Roi !

    AVANT DE MA PAUSE DE 10 JOURS : UBU ROI !

    Ubu roi est une "parodie burlesque" sur le pouvoir, la prise de pouvoir, l’abus de pouvoir, l’amour insensé du pouvoir total.

    Le résumé de cette pièce de théâtre dans wikipéda est assez remarquable :

     

    Le père Ubu assassine le roi Venceslas de Pologne, et il prend le pouvoir, il fait tuer les nobles : "J'ai l'honneur de vous annoncer que pour enrichir le royaume je vais faire périr tous les Nobles et prendre leurs biens" puis ceux qui l’ont aidé à faire son coup d’État. Cependant, Ubu Roi, doit faire attention au fils du roi déchu Venceslas, le prince Bougrelas. Père Ubu est tout au long de l’œuvre mené en bateau par sa femme, qui va lui voler son argent, l’obligeant à la fin de la pièce à fuir le pays avec ses généraux.

     

    Mais un des metteurs en scène qualifie de façon cinglant les comportements d'UBU Roi ! Je ne sais pas pourquoi, mais ce portrait m'a tout de suite rappelé quelqu'un :

     

    Boursouflé d’égoïsme, d’avidité, de bêtise et de lâcheté, le père Ubu ne recherche en toute chose que son bénéfice et son bonheur personnel qui est autant que possible un bonheur physique : Manger plus, boire plus, prendre toute la place disponible, priver les autres d’espace pour en avoir plus. Il se vautre dans le pouvoir comme un cochon dans sa mare. Sa seule source d’inquiétude est que quelqu’un puisse lui contester une part de ce pouvoir. Ce qui l’amène à tout faire pour être de plus en plus puissant, c’est à dire omnipotent. Il en arrive donc à cette pensée totalement absurde qui est l’aboutissement suprême et le dernier axiome du potentat : Il est le seul être digne de vie. Tous les autres ne sont plus que des marionnettes, des pantins à qui il dénie toute humanité. C’est la version clownesque mais totalement exacte du dictateur. [Citation du metteur en scène]

    AVANT DE MA PAUSE DE 10 JOURS : UBU ROI !

    AVANT DE MA PAUSE DE 10 JOURS : UBU ROI !

     

     

    Tout compte fait, pour rester dans la farce, j'aurais mieux aimé le Roman Médiéval de Miguel de Cervantes, d'ailleurs il est souvent qualifié de Roman de chevalerie :

    AVANT DE MA PAUSE DE 10 JOURS : UBU ROI !

     Don quichotte, au moins, avait quelque chose de chevaleresque !

      

    UNE PAUSE DE 10 JOURS !


    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires