• L'HINDOUISME

    L'INDOUISME

    Ne riez pas, c'est un concentré assez objectif de la philosophie hindouiste et çà permet de comprendre la vie en INDE. J'ai découvert des traditions (obligations) que je trouve "moderne" pour cette philosophie vieille de 3 400 ans, et nous aurions beaucoup à apprendre de cette vie dite archaïque, nous qui avons perdu tout réalisme ! N'hésitez pas à critiquer ou à dire : " Je ne savais pas ! "

     

             L’hindouisme est la plus complexe des religions. En fait, il s’agit plus d’une famille de religions que d’une religion. Mais il y a quand même des points communs entre elles et c’est ce dont nous allons parler.

    L’origine de l’hindouisme

             On n’en sait pas grand chose. Les premiers écrits datent de 1400 avant Jésus-Christ. Il semble qu’il n’y ait pas une personne en particulier qui soit à l’origine de cette famille de religion(s).

    Les croyances

             Dans l’hindouisme, on croit au Brahman qui est, pour ainsi dire, un « principe divin » en 3 : Brahma le Créateur, Vishnu le Protecteur et Shiva le Destructeur.....Brahman est en quelque sorte la réalité suprême. Mais associées à lui, il y a des milliers de petites divinités qui sont elles aussi reconnues. Ce qui est particulier dans la notion de dieu de l’hindouisme, c’est que le Brahman est plus un concept philosophique qu’un principe actif. On médite dessus mais on ne l’adore pas. Le Brahman, c’est le grand tout dans lequel chacun finit par se fondre.

             Il n’existe pas d’être « Dieu », en tant que personne ou volonté, mais le principe divin vit et se meut en tout. L’univers est divin. le Brahman se trouve dans un sourire, dans une fourmi, dans un ruisseau. Tout est une partie de lui. Vu que Brahman est quelque chose d’impersonnel, on ne peut pas le connaître, ni être en relation avec lui.

             Dans la conception hindouiste, on pense qu’il y a plein de façons différentes de voir ne serait-ce qu’un simple objet. Aucune de ces façons de voir ne nous permettra de connaître la pleine réalité et chacune des perspectives est pleinement valide. Et ça nous amène à quelque chose qui est fondamental dans l’hindouisme : c’est le concept de Maya.  Pour l’expliquer, prenons l’exemple d’un rêve : « Un rêve est réel dans le sens où nous l’avons fait, mais il n’est pas réel dans le sens où il ne décrit pas forcément une réalité qui existe ». De même pour l’hindou, le monde est Maya. Ce monde apparaît tel qu’on le voit mais on n’a aucun droit de dire que ça correspond à une réalité.

             L’hindouisme fonctionne avec un système de Castes : On pense que Brahma (le dieu créateur) a créé Manu, le premier homme. De la tête de Manu sont venus les Brahmins (les meilleurs et les plus saints), des mains de Manu sont venus les Kshatriyas (ceux qui sont au gouvernement et à l’armée), de la cuisse sont venus les Vaisyas (ce sont les artisans). Les Sudras, eux, viennent des pieds de Manu (ce sont ceux qui servent les autres, ils sont exclus d’une grande partie de la vie religieuse). Et puis il y a ceux qui sont hors caste, les parias (qui sont des réprouvés, exclus de la vie sociale et religieuse les intouchables quoi !). Les Brahmins, eux, sont honorés de tous.

             Ce système de castes est très ancré dans les mentalités et il maintient des inégalités très grandes entre les gens. Il prend appui sur une autre notion fondamentale de l’hindouisme qui est La loi du Karma.

             Pour la comprendre, il faut savoir que dans l’hindouisme, on pense que l’homme passe par une série d’existences, c’est la croyance en la réincarnation (le passage d’une vie à l’autre est appelé transmigration). La loi du Karma veut que l’existence présente d’un homme soit conditionnée par ses vies antérieures. Quand on agit de façon droite, on avance, on évolue vers la libération du cycle des naissances et des morts successives. On se réincarne dans un état supérieur – par exemple si on était dans la caste des Kshatriyas, on devient Brahmin ou même on peut devenir un dieu. Par contre, si l’on agit mal, on se réincarne dans quelque chose d’inférieur, homme ou animal, et l’on s’éloigne de la libération du cycle des vies successives.

             On comprend aisément pourquoi la loi du Karma entretient le système de castes et les inégalités. En effet, si un homme est dans une condition misérable, c’est qu’il n’a pas été bon dans ses vies antérieures et il paye les conséquences de ses fautes dans la vie présente, à la limite, l’aider c’est lui faire du tort, c’est l’empêcher d’expier sa faute et lui enlever la possibilité d’un meilleur Karma dans une vie ultérieure. Pour l’hindou, la pensée de la réincarnation est une terreur. Son but est d’accomplir assez de bons karmas pour sortir de ce cycle et atteindre le Moksha, l’extinction ultime (encore appelé aussi Mukti).

             Mais comment accomplir de bons karmas pour enfin être libéré ? Et bien ça passe par 3 choses :

    – Le travail rituel : Ce sont des cérémonies religieuses et rites ainsi que des actes vertueux propres à chaque caste.

    – La deuxième chose est la connaissance et de quelle connaissance s’agit-il ? :  Il s’agit de savoir que l’homme n’est pas une entité séparée et réelle, qu’il n’a pas de valeur propre mais qu’il fait partie du Brahman, du grand tout. Acquérir cette connaissance passe par la pratique du yoga (qui est une discipline permettant à l’individu de contrôler son corps et ses émotions – ça comprend la chasteté, la pureté des pensées, une discipline corporelle et une alimentation modérée, discipline de la respiration, de l’esprit, méditation et enfin contemplation). Dans le Yoga, la méditation permet l’extinction de la conscience du moi et alors le divin peut s’introduire dans le moi débarrassé des sens.

    – La troisième chose est la dévotion : C’est l’amour et l’obéissance à une divinité particulière de son choix

             Nous avons dit que le but de l’hindou, c’est de sortir du cycle des vies successives. Lorsqu’il échappe enfin à la chaîne des réincarnations, il atteint ce qu’on appelle le Moksha. C’est le stade final où l’individu se fond avec l’univers en n’ayant plus d’existence propre. Il entre dans le moi cosmique, il rejoint le Brahman.

    Les textes sacrés de l’hindouisme

             Ils ont été écrits sur une période de 2 000 ans (1 400 av.J.C. à 500 ap. J.C.).

             Les plus anciens textes ont été transmis d’abord oralement, ce sont les Védas, ce qui signifie « connaissance » ou « sagesse ». Chacun des textes composant les Védas est lui-même formé de 3 parties : Les Mantras qui sont des hymnes de louange aux dieux, Les Brahmanas qui sont des guides de pratiques rituelles, les Upanishads qui enseignent les vérités religieuses et la doctrine.

             Le livre le plus sacré des Hindous est la Bhagavad Gita. Ce livre est un dialogue entre Krishna – 8ème Avatar (réincarnation) de Vishnu, et le guerrier Arjuna ; le guerrier demande à Krishna comment il peut tuer des gens de sa famille.

             Comme autres livres, on trouve Ramayana, Mahabharta, Puranas…etc  

    Avec l'Aimable concourt de : " atoi2voir "

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Avril à 14:04

    Je reviens sur ce blog pour te féliciter, car expliquer l'indouisme expliqué en si peu de ligne, il faut le faire, et je crois que tu l'as super bien expliquer. Quand je suis rentrée d'Inde j'étais complètement en admiration sur cette philosophie. Nous avions eu un guide fantastique qui était arrivé à nous faire douter de notre condition et de notre façon de vivre et de voir la vie. Puis quand tu rentres en France tu réfléchis et tu retombes les pieds sur terre. Mais ce pays a été pour moi le plus émouvant, le plus magique, et étrangement  beau dans ses couleurs, ses traditions incroyables, ses lieux, ses gens, etc etc... j'ai encore du mal à expliquer tout ce qui se passe en moi lorsque je pense à ce pays. J'ai même failli y rester j'étais envoutée. Mais comme je te l'ai dit cela fait au moins 30 ans que j'y suis allée,  je sais qu'il y a eu plein de changement, et c'est normal. J'y suis allée deux fois dans ma vie, mais je serais encore heureuse d'y retourner. J'attends tes photos, bon courage, bon we, bisous Rémy

      • Samedi 6 Avril à 14:27

        Moi aussi je suis envouté par ce pays !..............On survole toutes les conditions de vie terrestres et tous les âges d'évolution des technologies !

        L'Indouisme n'est pas une RELIGION comme nous les connaissons avec la Chrétienté, l'Islam etc.  et qui ont un Dieu omnipotent qui terrorise ses fidèles plutôt qu'il ne les aime, mais une PHILOSOPHIE de vie (encore un peu archaïque) qui possède une LOGIQUE implacable. Çà nous change de notre société laxiste, permissive et sans aucun réalisme !............Je ne changerai pas de vie maintenant à l'âge de 70 ans, mais si c'était à refaire, j'aurais préféré et gardé l'Indouisme. En Occident nous sommes des mécaniques à consommer sans aucune humanité, mais nous sommes drogués et inguérissables !.........Gros Bisous MARIE !

    2
    Samedi 6 Avril à 16:58

    le créateur de l' univers, ça  me dit  quelque chose, et  il  y a  avec  ces castes  une  vague  idée  du pêché   originel !

    La notion du   bien  et du mal et de ses conséquences  aussi me rappellent  quelque chose !

    Le Dieu du   chrétien laisse tout  homme  libre  de  sa conduite   sur terre, qui déterminera  s' il rejoint  ou  non   Dieu  dans  son esprit !

    Tu  vois, les indiens  aussi considèrent  que  l' univers   n' est  pas  sorti du  nént !

     Passe  une bonne soirée Rémy

     Amitié

      • Samedi 6 Avril à 17:17

        l' UNIVERS c'est la concrétisation du BRAHMAN, c'est une notion et pas de la MATIÈRE !

        Mais je te laisses lire et étudier la PHILOSOPHIE Indouiste et on en reparlera un autre jour !....Ne t'inquiète pas je ne vais pas me convertir à l'indouisme ! Toutes les croyances (et philosophies issues) ne sont que des béquilles pour les esprits immatures ou faibles !.......Salut Mon Ami PIERRE !

    3
    Dimanche 7 Avril à 13:45

    Oui c'est ce que je te disais ce n'est pas une religion comme nous nous l'entendons mais une philosophie, alors d'un côté j'aime cette philosophie mais j'ai horreur de toutes les pratiques d'offrandes qui se déroulent autour de cela. Je n'aime aucune pratique autour d'un mythe, mais à part cela j'aime les paroles de bouddha dans son ensemble. Mais rien n'est parfait nul part. Bon dimanche rémy.

      • Dimanche 7 Avril à 16:36

        Le Boudhisme est né de l'indouisme, comme des milliers d'autres divinités. Il ne faut pas voir un point de vu, mais des points de vue !.......................Sais-tu que des "Brahmins" (caste le plus haute) qui ont de bon Karmas peuvent se réincarné en divinité et rien ne nous empêche de penser que, quelque part, des divinités comme Bouddha pourraient avoir eu une vie antérieure de Brahmin !............Bien sûr, je me mets à leur place !........Et c'est pour cela que le chiffre 33.000.000 de divinités est plausible.

        La philosophie indouiste date de 1 400 avant JC, donc à une époque antiques ancienne (dans notre monde Gréco-romain, ce sont de Minoeen et les Achéen [Mycénien]) qui domine l'Europe.......... Les multiples langues et dialectes (intraduisibles) induisent des coutumes "déviées" (comme le sang pour les Témoins de Jéhovah), très lointaines de ce nous aurions compris aujourd'hui..............Mais en analysant le fond de ces pensées, il y a des préceptes vitaux pour la pérennité des peuples........Par exemple, quand les familles imposent aux enfants de choisir (Si ! Si ! Ils choisissent, sur une liste) des maris et des femmes d'une caste lointaine de la leur (mais du même niveau), c'est pour éviter une trop proche consanguinité et donc éviter les tares génétiques (nombreuses dans nos civilisations occidentale) !...........S'il y a beaucoup d'handicapés pathologiques (lèpre, poliomyélite etc) dans les rues, il n'y a, pour ainsi dire, pas d’handicapé génétique (voir le télé-thon), très nombreux en France (et en Occident) !...........................Gros Bisous Marie !

    4
    Dimanche 7 Avril à 18:53

    Bonjour Rémy

    Qu'elle soit philosophique ou pas c'est quasiment pareil que la religion

    Les deux prône sur l'amour des êtres afin d'évoluer pour ne pas finir en enfer (je schématise)

    Les deux prône sur une idéologie et un mode de vie qui leurs conviennent pour fidéliser une clientèle

    Et les deux vivent certainement de dons ou des cérémonies afin de pouvoir enterrer les morts

    Ce qui revient à dire qu'une personne vivante est prise pour un(e) imbécile et qu'une fois morte pour une bénédiction 

    C'est un comble pour une religion ou pour une secte ou pour n'importe quoi d'autre

    Qu'en plus de servir de son vivant la "communauté" qu'ils soient incapable une fois mort qu'en guise de remerciement de lui payer l'enterrement

    Au lieu de lui vider son porte feuille

    Ce qui me fait dire que l'état est également une religion qui a pour but de nous faire croire la lune 

    Après des années de cotisations et d'impôts, eux aussi sont incapable de se lamenter sur leurs sujets

    TOUS invente une histoire a dormir debout, comme si en 1400 avant J.C ou la durée de vie devais être assez jeune

    La préoccupation était celle-la (suivre une idéologie) au lieu d'aller chasser pour se nourrir ou faire des gosses

    Oui c'étaient des précurseurs dans la communication et de vrais manipulateurs

    Je ne crois plus rien, ni en une idéologie hors de la mienne

    Ca montre quand même que peu n'importe l'endroit sur le globe, y'a toujours eu des prédateurs prêt à manger l'autre

    Hier c'était les Hindouistes, puis y'a eu la religion et maintenant la politique 

    Passe Une Excellente Soirée Rémy

      • Dimanche 7 Avril à 21:20

        Il n'y a pas de clientèle, sinon celle des gouvernants qui veulent développer le tourisme !

        Les indouistes n'enterrent pas les morts, ils sont tous incinérés librement et traditionnellement ou dans des crématoriums !

        Il n'y a pas de bénédiction mais seulement des coutumes à suivre !

        Il y a des milliers de tendances, de mœurs et l'état s'en fous complètement des méthodes !

        Chaque Caste est responsable du bonheur des siens et ne réclame rien ou ne donne rien aux autres, c'est à chaque personne ou famille de s'occuper des siens, tout est basé sur le mérite (Karma) ou pas, pour progresser dans la réincarnation !..........Si tu n'es pas bon, tu descends, si tu est bon tu montes !..........Salut Mon Ami MARCO !

    5
    Dimanche 7 Avril à 21:11

            Bonjour Rémy ..  Merci  pour  ce  petit  concentré  sur  la  philosophie   hindouiste , il  faut  le  lire  plusieurs  fois  pour mieux  comprendre ses lois.
    Je vais faire  des  recherches , car  je  ne  connais  rien  sur  l’hindouisme .... A  bientot  Rémy ..
        Bonne  semaine ..
    Bisous ..     

      • Dimanche 7 Avril à 21:26

        Tu as là l'essentiel de l'hindouisme et pour les livres "saints".

        Pour la suite, quand tu auras lu ces livres, mets toi bien çà dans l'esprit que cette PHILOSOPHIE date de 1 400 avant JC, période sans média, sans loi ni écrit et des dialectes incompréhensibles. Il faut RELATIVISER et prendre le meilleur, comme le font la plupart des indiens ! ......................Gros Bisous NICOLE !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :