• THEIA

    LA NAISSANCE DE NOTRE LUNE

    Selon une hypothèse dominante, la formation de la Lune est due à la collision de la Terre (ou plutôt la Proto-Terre) avec un impacteur de la taille de Mars. Théia (ou parfois Orphée) est le nom donné à cet impacteur.

    Le nom Théia est dérivé de la mythologie grecque : Théia était une titanide qui donna naissance à Séléné, déesse de la Lune et sœur d'Hélios (le Soleil) et d'Éos (l'Aurore).

    La principale raison qui pousse une majorité de scientifiques et de spécialistes à adopter cette théorie est que, comparativement aux lunes des différentes planètes du Système solaire, celle de la Terre est beaucoup plus grande que la moyenne et sa distance avec la Terre est inférieure à celle entre les autres planètes et leurs lunes. Il est donc improbable qu'il s'agisse d'un corps céleste capturé comme pour les lunes des autres planètes.

    Une théorie propose que cet objet se soit formé à un point de Lagrange du système Terre-Soleil, probablement L4 , les plus stables (à la même distance du soleil que la Terre, mais formant avec eux un triangle équilatéral). Après que Théia eut atteint la taille actuelle de Mars, les autres planètes auraient pu la déstabiliser dans sa position, jusqu'à provoquer sa collision avec la Terre, mais une autre origine dans le système solaire est bien sûr possible.

     

    LA NAISSANCE DE NOTRE LUNE

    LA NAISSANCE DE NOTRE LUNE

    Au sens strict de la définition actuelle de l'Union astronomique internationale, Théia n'était pas une planète : Une planète doit avoir éliminé ses "rivales" sur une orbite proche. Théia ne l'a pas fait, puisque la proto-Terre se situait sur la même orbite, et la Terre est justement une planète parce qu'elle a éliminé Théia (la définition ne permet pas à plusieurs planètes d'exister sur la même orbite). 

    Néanmoins, le système Terre-Théia peut aussi être considéré comme ayant initialement formé un système de deux planètes co-orbitales, auquel cas le terme de planète pourrait être utilisé pour les deux corps en l'absence de précision pour ce cas spécifique (ou en considérant comme précise mais absurdement tranchante la définition actuelle). En considérant cela, Théia serait aujourd'hui considérée dans le pire des cas comme une planète naine. Le terme de planète troyenne (plus approprié que satellite troyen dans le cas présent) est également à considérer.

    Cependant, on peut légitimement objecter que la définition actuelle de l'UAI doit être comprise pour un système à l'équilibre (ou presque, des rencontres résiduelles existant toujours), bien que ce ne soit pas explicitement mentionné dans la définition donnée par l'institution. Le Système solaire actuel est bien dans ce cas, mais pas celui de l'époque où cet événement est supposé s'être produit. Selon cette dernière considération, la définition actuelle de planète pourrait donc ne pas être vraiment utilisable. Tant pour la proto-Terre que pour Théia, le terme de PROTO-PLANÈTE (étape entre planétésimal et planète, dont on peut noter qu'il n'a pas de définition officielle) semble donc plus approprié

     


    28 commentaires
  • NE PARLONS PLUS DE CULTURE FRANÇAISE !

    Petit à petit les cultures (pour ne pas parler des religions) étrangères, beaucoup plus incisives que les nôtres, bousculent nos habitudes voir même, les remplacent sans coup férir.

    MACRON MENT, EN DISANT QUE L'ISLAM N'EST PAS CONQUERANTE !

    Si  cette cohabitation avait été sollicitée avec humilité ou par consensus négocié, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais voilà ces étrangers intolérants prétendent nous l'imposer comme le feraient des détenteurs de la vérité.

    Décemment pouvons-nous renoncer à notre culture ancestrale ?

    Si nos représentants légaux, démocratiquement élus, avaient été à notre écoute, ils seraient intervenus, depuis longtemps, pour favoriser ou tout au moins protéger nos coutumes, mais voilà ils protègent indûment cette invasion culturelle et hégémonique.

     

    MACRON MENT, EN DISANT QUE L'ISLAM N'EST PAS CONQUERANTE !

    On pourrait croire que nos élus sont complètement endoctrinés par la nouvelle pensée de ces individus immigrés qui ne respectent pas notre antériorité coutumière et nos œuvres d'art séculaires !

    Mais voilà, à plusieurs occasions et grâce à des micros cachés, nous savons qu'ils connaissent le problème et se forcent à l'ignorer comme le feraient les otages qui prennent fait et cause pour leurs tortionnaires.

    Pourquoi n'y a-t-il aucun médias pour tirer la sonnette l'alarme ?

    En écoutant de "petits" politiciens et de "modestes" intellectuels (les grands sont déjà trop impliqués), il ne n'agirait que de CUPIDITE, une horrible AVIDITE de gloire et de fric. Pire, chaque rapace ne verrait qu'à court terme, marchant même sur ses confrères pour amasser plus  rapidement son magot en en profiter dans son petit coin.

    Ils envisageraient même de quitter notre patrie exsangue pour ne pas être menacer par ces "étrangers" (comme ils disent). 

     

    MACRON MENT, EN DISANT QUE L'ISLAM N'EST PAS CONQUERANTE !Ce Ce sera notre drapeau !

    Ne nous inquiétons pas, la République Islamique de France appartiendra bien aux musulmans français !

    Nous n'aurons plus nos intellectuels, politiciens ou autres journalistes français qui auront pris la clef des champs avec nos économies.

     

    Seuls ceux qui ne pourront pas fuir en profiteront en tant que musulmans autoritairement convertis !


    18 commentaires
  • Oui ! Cet article est déjà passé il y longtemps, mais personne n'avait trop regardé. Aussi je le remets et j'espère avoir des questions !

    LA METAPHORE DU TAPIS

    LE MONDE DE L'ENTREPRISE COMMENCE COMME UN IMMENSE TAPIS CARRE A PLAT SUR LE SOL !

     

             Au tout début, tous les revenus pour vivre étaient au minimum (pauvreté) et faisaient l'épaisseur du tapis.

             Quand un premier entrepreneur commença à être rentable et que commença sa richesse, c'est comme si un câble tirait le tapis (en son milieu) vers le haut pour faire un petit pic, de la hauteur de son modeste profit.

             Mais le fait qu'il soit plus haut, implique que ceux qui sont à ces cotés (devenus des salariés) montent aussi et accèdent à des profits intermédiaires.

             Ce qui est irrémédiable, c'est que pour relever le tapis jusqu'à ses bords, il faut que le câble tire encore plus haut, très haut.........Là, les petits de la base commencent à être concernés et leurs revenus deviennent substantiels..... Mais l'entrepreneur du sommet de la pyramide est devenu hyper-riche.

    LA METAPHORE DU TAPIS

             Injuste ?...Non !.... Si vous tuez celui qui est en haut, la pyramide redescend au niveau inférieur et les petits de la base retournent aux revenus minimum etc. etc..

     

    C'EST UNE IMAGE, BIEN SÛR ! MAIS C'EST COMME CA !

     

             Nota 1 : Je ne vous parle pas des PDG qui sont des salariés et pas des entrepreneurs, là c'est une tare de notre société occidentale et du système politique de l'actionnariat.

             Nota 2 : Et en plus, je visualise uniquement la filière entreprise, pas celle des services (Banques, Conseils, Comptables, Formateurs, Directeurs de recherches, Fonctionnaires, Journalistes, Politiciens  etc. issus de décisions politiques) qui eux profitent de ce mouvement qui élève la société, comme le font les parasites qui profitent de l'animal ou de la plante qui les héberge. Là aussi il y a un problème. 

             Pour moi, il est impossible de faire monter la pyramide des revenus sans avoir ce sommet, ce but ultime et motivant, celui qui fait que, sur les faces de la pyramide,  il y a des revenus qui sont d'autant plus satisfaisants que la pyramide est haute !

    Je ne saurais pas dire que c'est la panacée, mais dès que la société humaine à été créée, dès que nous avons choisi la rémunération du travail pour la renommée de notre civilisation, nous avons choisi cette "FUITE EN AVANT".

             C'est çà ou retourner à la subsistance individuel (au mieux familiale) c'est à dire à l'époque de l'homme de Cro-Magnon !

             Ceux qui n'ont pas conscience que leur revendication au détriment de cette pyramide, et qui demande la mort du système pour en avoir plus pour eux, se mordront les doigts.

     

    JUSTE OU INJUSTE, C'EST CE QUE NOUS AVONS CHOISI IL Y A DÉJÀ TRÈS LONGTEMPS !

     

    LA METAPHORE DU TAPIS

    Si vous ne m'avez pas compris ou si je ne suis pas clair, posez moi des questions !.....Il n' y rien de plus bête que de dire :

    Je m'en fous, je ne comprends rien !


    26 commentaires
  • SATELLITES NATURELS DES PLANETES DE NOTRE SYSTEME SOLAIRE.

    Et oui, nous continuons toujours à découvrir des satellites autour de nos planètes sœurs du système solaire et il y en a des centaines visibles et donc connues.

    Nous venons de découvrir les 68 et 69éme satellites de Jupiter ! Bon, si elle ne font guère plus d'un kilomètres dans le lus grand axe (les petits satellites sont plutôt de forme patatoïdes), mais il fallait bien marquer le coup ! Mais connaissez vous les plus gros et autour de quelle planète ils tournent ?

     

             Du plus gros au plus petit des treize plus importants (plus de 1.000 km de diamètre) satellites :

    1 - Ganymède      satellite de Jupiter                  5.262 km de diamètre.

    2 - Titan               satellite de Saturne                5.151 km de diamètre.

    3 - Callisto           satellite de Jupiter                  4.821 km de diamètre.

    4 - Io                   satellite de Jupiter                  3.643 km de diamètre.

    5 - La Lune         satellite de la Terre             3.474 km de diamètre.

    6 - Europe           satellite de Jupiter                  3.122 km de diamètre.

    7 - Triton             satellite de Neptune               2.707 km de diamètre.

    8 - Tirania            satellite d'Uranus                  1.578 km de diamètre.

    9 - Obéron           satellite d'Uranus                  1.523 km de diamètre.

    10 - Umbriel        satellite d'Uranus                  1.169 km de diamètre.

    11 - Ariel             satellite d'Uranus                  1.158 km de diamètre.

    12 - Dioné            satellite de Saturne               1.123 km de diamètre.

    13 - Tétys            satellite de Saturne               1.066 km de diamètre.

             Et oui, notre Lune est bien la cinquième et c'est étonnant car c'est encore une exception de notre système !......... J'en parlerai un jour !

    SATELLITES NATURELS DES PLANETES DE NOTRE SYSTEME SOLAIRE.

    Io, Europ, Ganymède et Callisto sont dit satellites GALILEENS de Jupiter, d'après vous pourquoi ?

    SATELLITES NATURELS DES PLANETES DE NOTRE SYSTEME SOLAIRE.

    Ne dirait-on pas des fleurs de notre espace solaire ?


    31 commentaires
  • Et oui ! Nous avons besoin de courant 24h/24 et 365j/an et si nous voulons du 100%  renouvelable (Nicolas HULOT), il faut stocker de l'énergie, autrement il faut prévoir la même puissance en classique (nucléaire, charbon, fuel ou gaz), c'est ce que la France va faire et donc le... 

    ...LE COURANT SERA PLUS CHER !

     

    Comment stocker l'énergie des ÉOLIENNES et des panneaux PHOTOVOLTAÏQUES ?    

    ET POURTANT C'EST FACILE A COMPRENDRE !.....NON ?

             En France, lorsque ces systèmes sont raccordées au réseau électrique, l'intermittence de leur production (pas de vent ou pas de soleil) est absorbée par la dispersion géographique et l'utilisation d'unités de production utilisant des sources d'énergies disponibles (Fuel et Gaz) à tout moment. En France, le RTE utilise les prévisions météorologiques pour intégrer efficacement la production éolienne (et panneaux solaires) sur le réseau et abaisser la puissance des centrales thermiques d'ajustement jour/nuit lorsque le vent se lève.

             C'est tout une gymnastique très coûteuse et le maintien des centrales classiques en état permanent de fonctionnement (coûts multipliés par deux).
             La nuit la production éolienne peut créer un surplus. Si l'électricité en excès ne peut être revendu à un pays voisin. Les éoliennes sont alors délestées.
             Il est quasiment impossible, en France, de stocker l'électricité. L'utilisation de batteries classiques serait une solution trop couteuse pour être utilisée à grande échelle.

             De nombreuses solutions alternatives ont donc été imaginée...à l'étranger.

    1 - Stocker l'énergie éolienne sous la forme d'hydrogène :
     

    ET POURTANT C'EST FACILE A COMPRENDRE !.....NON ?
             A Sotavento
    (Espagne) des expérimentations sont menées pour emmagasiner l'énergie éolienne en la convertissant en hydrogène stockée sous terre dans de grands réservoirs. Pour obtenir l'hydrogène, l'énergie générée par les aérogénérateurs est conduite à un électrolyseur qui décompose l'eau à l'aide d'un courant électrique en hydrogène et en oxygène. L'hydrogène est ensuite réinjectée dans une turbine à hydrogène qui entraîne la génératrice de l'éolienne lorsque celle-ci est au repos.

             Une centrale hybride biogaz + éolien située à Prenzlau (Brandebourg, Allemagne) a été inaugurée par la Chancelière allemande Angela MERKEL en avril 2009. La centrale à biogaz se substitue aux éoliennes lorsqu'il n'y a pas de vent, et en cas d'excès de vent l'électricité produit de l'hydrogène par électrolyse avec un rendement d'environ 80%. Dans le futur, l'hydrogène sous pression sera revendue aux stations services à hydrogène. Mélangé au biogaz, il est utilisable sur place pour reproduire de l'électricité et de la chaleur (cogénération).


    2 - Les accumulateurs à circulation au vanadium

    ET POURTANT C'EST FACILE A COMPRENDRE !.....NON ?
             A King Island
    (Tasmanie en Australie), une société a inventé un système révolutionnaire de stockage d’électricité produite par la centrale éolienne de l'île. En 2003, la compagnie d’électricité a installé un énorme accumulateur de nouvelle génération, dit accumulateur à circulation au vanadium. Lorsque le vent souffle fort, les éoliennes produisent plus d’électricité que les habitants n’en ont besoin. L’accumulateur stocke alors l’excédent d’énergie et le restitue lorsque le vent faiblit. L’utilisation de ce système a réduit de presque 50 % la quantité de fioul consommé par les générateurs thermiques, ce qui permet aussi d’éviter chaque année le rejet de plus de 2000 tonnes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. La part d’énergie éolienne est passée de 12 à 40 %.


    3 - Le stockage sous forme d'air comprimé
     

    ET POURTANT C'EST FACILE A COMPRENDRE !.....NON ?
             Le groupe énergétique EnBW (numéro 3 Allemand) a développé une technique pour résoudre le problème de stockage de l'énergie éolienne. Ses parcs éoliens offshore seront prochainement couplés avec une centrale de stockage d'air comprimé. Le prototype est en place depuis 2012 dans le nord de l'Allemagne.


    4 - Le stockage de l'énergie par remontée de l'eau
     

    ET POURTANT C'EST FACILE A COMPRENDRE !.....NON ?
             Le stockage par pompage et remontée d'eau est déjà utilisé dans certains pays comme l'Allemagne pour réguler la charge consommation/production. De l'eau est pompée et remontée vers des barrages hydroélectrique pendant les heures creuses et le week-end, en utilisant la production excédentaire d'électricité des dispositifs à forte inertie comme le nucléaire, ou non régulables comme le solaire et l'éolien.

             Il y a quelques semaines, je vous ai montré, ici, comment Hierro (Île des Canaries en Espagne) va devenir un exemple de production électrique totalement renouvelable.


    5 - Une batterie sodium soufre de 80 tonnes
     

    ET POURTANT C'EST FACILE A COMPRENDRE !.....NON ?
             Janvier 2008 : Xcel Energy, un des plus producteurs américans d'énergie éolienne va tester une batterie géante pour stocker l'énergie éolienne. Fabriquée au Japon par NGK Insulators, l'unité de stockage au sodium soufre pèse 80 tonnes et peut stocker une quantité d'énergie de 7,2 MW.heure. de quoi alimenter 500 foyers pendant 7 heures environ. Son prix , environ 5,4 millions de dollars.

     

    6 - Pour l'avenir, la révolution des super-condensateurs.
     

             Nota: Je n'ai pas encore de schéma ou plan de ce système TRES prometteur. 


             Les condensateurs à la différence des batteries ont un rendement proche de 100%. Entre l'accumulation et la restitution de l'énergie, il n'y a que quelques pertes par effet joule. Autre avantage bien connu des condensateurs, ils sont très rapides à se charger et se décharger. Ce n'est pas un procédé chimique mais électrostatique qui donne au condensateur sa capacité à se charger en énergie électrique.
             Nota : La société Vergnet
    (Loiret en France) utilise depuis quelques années de gros condensateur pour lisser les trous de vents sur ses éoliennes, mais de nouvelles applications voient le jour régulièrement. Un téléphone portable qui se recherche en quelques secondes, une navette portuaire à Lorient qui se recharge en moins de 3 minutes.... etc ... et bien sûr, les constructeurs automobiles regardent de près cette nouvelle technologie de stockage de masse.

             Pouvons nous extrapoler ce système ? Vergnet travaille, ou plutôt travaillait sur cette solution, mais je n'est pas trouvé de preuve de ses études. Et il semblerait qu'il soit repris ou fermé (je ne sais pas).  Pourtant, il mériterait que le gouvernement les aide !.....Enfin !



    En France nous avons.......en fait, nous n'avons rien, ou presque rien ! Nos politiciens et autres écologistes, s'évertuent à promouvoir Eolien et Solaire en parallèle, en double des centrales classiques.

    ET POURTANT C'EST FACILE A COMPRENDRE !.....NON ?

     

     Et maintenant nous avons Nicolas HULOT, nous sommes sauvé !..........Oups !

     

    C'EST LA FRANCE !


    36 commentaires