• UN TAXI VOLANT ELECTRIQUE

    UN TAXI VOLANT ELECTRIQUE

    Un taxi volant électrique ressemblant à un drone a sillonné mardi le front de mer de Singapour, un vol d’essais pour cet engin qui pourrait à terme révolutionner les déplacements dans les villes saturées par la circulation.

    UN TAXI VOLANT ELECTRIQUE

    UN TAXI VOLANT ELECTRIQUE

    Ce taxi volant, qui compte 18 hélices, a été développé par la société allemande Volocopter. Pour des raisons de sécurité, un pilote était à bord pour ce vol qui a décollé d'un promontoire avant de survoler pendant environ deux minutes trente le quartier de Marina Bay le 23 oct. 2019. Mais l’engin, qui peut transporter deux personnes, doit à terme voler automatiquement.

    Commercialisation d’ici deux à quatre ans

    Volocopter a déjà mené des essais de cet engin à Dubaï, à Helsinki, à Las Vegas et en Allemagne et bien sûr à Singapour, c’est la première fois qu’il est testé au cœur d’une mégapole. Cette ville pourrait être la première ville à bénéficier de ce service, la société allemande prévoyant de commercialiser cet engin d’ici deux à quatre ans.

    UN TAXI VOLANT ELECTRIQUE

    « Nous avons l’intention de le développer à Jakarta, Manille et Bangkok parce que ces villes en ont un grand besoin, ainsi qu’en Inde et en Chine » (La France ne serait pas intéressée), a déclaré à la presse Florian Reuter, directeur général de Volocopter.

    UN TAXI VOLANT ELECTRIQUE

    UN TAXI VOLANT ELECTRIQUE


  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Janvier à 18:09

    et  bien   ça  commence   à ressembler  à certains  films   de science  fiction !

    Mais  il  y aura  encore   des  chauffeurs   ou   des  pilotes  mis  au  chômage !

     Je  me  demande  si   en  cas   de panne,  on peut  atterrir   en douceur !

     Bonne  soirée Rémy

     Amitié

      • Vendredi 10 Janvier à 21:10

        C'est parfaitement dans la lignée de mon article sur les retraites ! On ne pourra pas toujours compter sur les cotisations de travailleurs producteurs si les robots et les ordinateurs prennent le relais !...................Il faudra bien, un jour ou l'autre, imposer ces machines !.....Un seul pays en Europe y pense sérieusement, ils ont déjà inventé le revenu universel et c'est çà qu'il faudra défendre bec et ongle sinon les "Ex-producteurs humains" mourront !.......Salut mon Ami PIERRE !

    2
    Lundi 13 Janvier à 12:08

    Bonjour Rémy je reste en totale admiration devant un tel engin et je rêverais de pouvoir monter dedans et de l'essayer. Vive le futur, et même si c'est au détriments de l'homme (ce que je ne crois absolument pas, d'autres métiers seront alors inventés), je suis du genre positive et même si j'aime les racines de  anciens je me tourne toujours vers le futur, il faut toujours aller de l'avant. Même si certaines expériences sont des fiascos !!! je te souhaite une bonne semaine et te félicite pour cet article, bisous mon ami.

      • Lundi 13 Janvier à 16:32

        Pour créer un PIB importants, il faut des travailleurs PRODUCTIFS !

        Quand nous aurons remplacer tous ces travailleurs par des robots et ces employés par des ordinateurs (c'est déjà bien commencé), on manquera de cotisants ...........Il faudra créer des emplois non productifs dans les ARTS non architecturaux, les voyages touristiques etc. Et encore, il en restera beaucoup sur le tapis et sans revenu !........Oups !

        C'est çà le revenu participatif où ceux qui travaillent paient les pensions des retraités ! 

        Sans rentrer dans le détail, il va y avoir beaucoup plus de personnes inactives que de vrais actifs (Espérance de vie et robot / ordinateur travaillant à notre place)........Il faudra bien faire cotiser les ROBOTS et les ORDINATEURS (ce n'est pas simple et ils y aurait de la triche) !

        Le mieux serait un REVENU UNIVERSEL D' ÉTAT de base par personne majeures (par exemple 1.500 €) pour les anciens productifs, a charge à l' ÉTAT de prendre les fonds sur les dividendes des sociétés en fonction des robotisations !......................Et laisser tous les nouveaux "oisifs" travailler dans les métiers d'art, de loisirs, et les surveillants de machines électroniques !................À charges pour eux de se créer des retraites et assurances complémentaires !

        Bien sûr qu'il y aurait une énorme période de transition de plusieurs décennies, mais nos devrons passer par là !...........Gros Bisous MARIE .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :