• CINERAIRE

    On parle d'urne ou de structure cinéraire pour signaler qu'elles sont destinées à contenir les cendres de défunts après crémation.

    CIBERAIRE

     Allemagne : la forêt cinéraire de Rheinau offre un repos éternel

    CIBERAIRE

     En Allemagne, une forêt cinéraire propose de rendre hommage aux disparus. Les proches de défunts peuvent enterrer une urne au pied d'un arbre (à deux pas de Strasbourg). Cette pratique, qui existe depuis 2001, séduit de plus en plus.  

    La forêt de Rheinau (Allemagne) semble être une forêt comme les autres. Mais en quittant le sentier principal et en s'approchant des arbres, on peut apercevoir de petites plaquettes sobres, présentant les noms des personnes enterrées ici-bas, dans une urne au pied des arbres. Rebekka vient souvent s'y promener pour penser à son père, enterré sous une charmille, près des mûriers, qu'il appréciait beaucoup. La famille de Rebekka a demandé à ce qu'un banc y soit installé et à ce que l'accès soit possible en fauteuil roulant. La décoration et les fleurs sont interdites. L'état naturel doit être préservé pour les animaux et les autres visiteurs.

    Une urne en cellulose biodégradable

    En fin de semaine, six nouveaux enterrements auront lieu. Alors, les forestiers préparent les tombes. Une tombe au pied d'un arbre permet de laisser peu de traces sur la nature. L'urne est en cellulose biodégradable et il n'y a aucuns frais d'entretien après l'enterrement. Le coût total d'un séjour éternel dans cette forêt commence à 770 €. Une cérémonie religieuse peut avoir lieu dans la forêt, mais les familles ont aussi le choix d'organiser quelque chose de plus personnel.

    CIBERAIRE

    Quelques Français sont enterrés ici, dans cette forêt ouverte à tous

    En fait, voilà une solution consensuelle, pour ceux qui sont contre les cimetières et pour la crémation ne laissant aucune trace (comme moi) et ceux qui aime avoir un endroit où se trouve "un quelque chose" de nos chers disparus !

    CIBERAIRE

    Cette pratique, répandue en Allemagne depuis une vingtaine d’années, est nouvelle en France. Il est désormais possible d’enterrer les cendres de ses défunts au pied d’un arbre. C’est en Haute-Garonne, dans la commune d’ARBAS, que la première forêt cinéraire a vu le jour.

    Et de plus, c'est écologique et pas énergivore.

    Il semblerait que les autorités Françaises soient contre l'existence de ces forêts Cinéraire et donc contre le projet ARBAS !....Oups !


  • Commentaires

    1
    Dimanche 3 Novembre à 18:07

    En  Allemagne, dans   les  cimetières  de grandes  villes   comme  Aachen,  Köln ou Düsseldorf, les<  tombes étaient au  milieu   des   arbres,   et  ces  cimetières  étaient  un  lieu  de promenade   le  dimanche !

     De  plus , pas   de  cuve  en  Allemagne,   le  cercueil  est   en  pleine  terre.

    Chez   nous,  les  marbriers   ont  vu la  clientèle  se    tourner   vers  la  crémation,  moins  chère  à  ses débuts,  et  compte  bien se rattraper.

     Je  me souviens  que  les  monuments  en  provenance  de Chine, avec  galbes, chanfreins,  sculptures ,  nous étaient  vendus  pour  250  euros !

     Pognon là aussi !

     S' il  y a   de  l' argent   à  se   faire en  forêt  cinéraire , ça   se fera

     Bonne  soirée Rémy

     Amitié

      • Dimanche 3 Novembre à 18:29

        Oui ! C'est ce que je crains  !....Pour ARBAS (près de Toulouse) le principe était bordé et tout semblait acquis (il y a même les pancartes et les sentiers) mais voila, il semblerait (comme le ferait la Cosa Nostra  Sicilienne) que les hautes sphères politiques n'y trouvent pas leur compte !.........Tout est bloqué !..........Salut Mon Ami PIERRE !

    2
    Dimanche 3 Novembre à 18:57

          Bonjour Rémy .. Te voila  de  retour ..Youpi!!!!. 
    De plus en plus , aux US , les familles  gardent  les  cendres pour  décider  du  repos  final ....les  disperser sur un endroit de leur choix . l’océan , la foret , le jardin ,planter  sous  un  arbre .. De plus en plus , les familles , gardent  les  urnes , chez eux  pour réunir les parents  vers un dernier lieux de repos  final de  leur  choix ( être libre de décider  ). L’arboretum  derrière  l’église  a  2500 dollars  le tiroir  ou  personne n'ira  se  recueillir , ne plaît  pas  a  tous , c'est un  sujet a  débattre  avant  .De plus en plus  tout est  un  question d'argent  pour  replacer  les  cimetières  qui  sont  tristes  . Quel triste  sujet  , j’espère  que  tout  va  bien  pour  toi  , c'est  sure  que  dans  ton  entourage  on  ne  doit  pas  rigoler  tous  les  jours ...je te souhaite une bonne semaine avec de gros bisous ..

      • Dimanche 3 Novembre à 20:30

        Oui Nicole, dans les EHPAD ce sujet revient souvent !......Mais c'est en toute sérénité et c'est relativement souvent que j'en parle (çà dépend avec qui).

        Quand je dis qui je veux être incinéré et mes cendres dispersées n'importe où dans la nature, presque tous les Mamies et Papys me disent :

        - Sans lieu de recueillement, sans un endroit précis où ressentir la présence d'un être cher ?

        La présence, l'âme d'un être cher est en nous, n'importe où et pour toujours, le reste n'est QUE matériel !

        Pour moi (et seulement moi), je préfère un oubli total !............Le monde et beaucoup de mes "PROCHES" ne méritent pas de trouver un endroit pour hypocritement pleurer sur ma vie passée !................Mais si tu as lu mes poèmes, tu sais ce que je pense !........Je ne cherche plus à plaire mais seulement a aider et rendre heureux mon prochain (dans la mesure de mes possibilités), sans rien attendre en retour !

        A part çà, tout va bien (à part la tempête qui souffle entre 120 et 160km/h) !............Et toi, comment vas-tu ?.........Gros Bisous NICOLE !

    3
    Dimanche 3 Novembre à 19:29

    Les crémations semblent avoir le vent en pompe plusieurs de mes connaissances ont désiré ce mode de partance mortuaire.

    Mais comme le remarque si justement trublion si il y a de l'argent à se faire...Car à présent la mort et ses anniversaires offrent un commerce des plus juteux : achat de concessions au cimetière, frais d'enterrements,  puis la Toussaint avec le cortège de nettoyage des tombes, les pots de fleurs, les faïences déposées et autres déco mortuaires... Perso pour la Toussaint nous y sommes allés de notre chrysanthème sur le tombeau familial etc .

    Et ce mois de Novembre mortifère à overdose car nous partons vers le 11 avec les décorations des stèles, les discours, les commémorations ...arf

    Bonne soirée Rémy.

      • Dimanche 3 Novembre à 20:37

        Moi qui, dans le passé, avait encensé le système Américain de libre concurrence et d'économie de marché !............Oups !......Tout ce qui dégouline le fric ce n'est pas par coïncidence mais par une volonté cupide, et tant pis pour ceux qui sont oubliés !..............Gros Bisous CHRYS !

    4
    Dimanche 3 Novembre à 21:33

    Bon retour Remy.

    Exactement ce que nous voulons avoir mon mari et moi. Nos enfants  recevront nos cendres après notre départ et ils vont en faire ce qu'ils veulent. Pas de cimetière pour nous. Nos cendres seront dispersées au grand vent dans une forêt près d'un cours d'eau. C'est aussi écologique qu'une carcasse de chevreuil qui se décompose doucement selon le bon vouloir de la nature. 

    Tu es poussière et tu retourneras poussière...Mon mari qui est grand chasseur est allé en Anticosti avec nos 3 fils et pour eux c'est le paradis sur terre. Alors ses cendres iront là tout simplement. Pour ma part, cela n'a aucune importance. 

    Au plaisir de te relire et en attendant et bien tchin tchin. 

     

      • Lundi 4 Novembre à 08:31

        Je vois que nous sommes d'accord !

        Mais cette solution écologique, que je viens de découvrir, permettrait un certain consensus familial (pour moi, je me moque de l'avis des autres), en plus une forêt protégée des exploitants et aménagée (sentiers propres et praticables pour les fauteuils) !

        Ceci dit, le 17 Janvier, je pars faire un grand tour du MEXIQUE avec deux jours de fête à Cancun (en tout inclus)..............Gros Bisous GINETTE !

    5
    Dimanche 3 Novembre à 22:58

    Bonsoir Rémy,

    Les cimetières ressemblent à des villes, avec leurs rues, leurs places, leurs avenues, leurs immeubles de familles, avec parfois leurs chapelles, avec les quartiers riches, et leurs quartiers pauvres. Métropole, nécropole. Comme tu le sais Rémy, les mots sont des boîtes à Pandore; lorsqu'on les ouvre, il se trouve que leurs sens prolifère parfois. Pour revenir à notre sujet, le mot "pagus" qui signifie le champ, le jardin, a donné au moins dix mots français : pays, paysage, paysan, païen, paganisme. Voilà du religieux. Pourquoi ? Parce que chaque pagus, chaque carré de culture a un dieu. Quel est ce dieu qui gouverne et désigne le pagus ? C'est l'ancêtre enterré au bout du champ. Voilà, dès l'origine, l'origine du cimetière. Aujourd'hui les cimetières sont donc la réunion de tous ces "pagus", pas de tous puisque beaucoup se font incinérer. J'ai oublié de dire aussi que le mot paix vient aussi de pagus, la paix silencieuse, le silence paisible des cimetières et pourquoi pas des forêts. Amicalement, Philippe

      • Lundi 4 Novembre à 08:36

        Est-ce que tu connais le cimetière de GÊNES ?..............Non !.................J'ai fais un article sur ce "Chef d’œuvre" quand j'en parle, il est moins connu que sont viaduc, et pourtant  !.................Tiens ! Je vais chercher dans mes archives et je le repasserai ici !..................Salut Mon Ami Philippe !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :